mes messages, mes vidéos




aux Femmes de la Terre

message du 9 mars 2017

    Femmes de cette Terre, cela fait maintenant des siècles, des vies que vous réclamez, suppliez, demandez la reconnaissance, l'amour de l'homme. Vous avez cru en votre misère, votre petitesse, votre insignifiance. Salies, et en loques vous vous êtes recroquevillées à terre.

 

Mais savez vous qui vous êtes ? Vous êtes des reines à la fortune immense, vous l'avez simplement oublié. Il est temps aujourd'hui de vous reconnaître, de vous souvenir, de vous aimer. Vous êtes magnifiques, belles, vous êtes riches, vous avez tout. Etre une femme est un honneur, une fierté.

 

Redressez-vous dans toute votre splendeur, votre dignité. Vous méritez le meilleur.

 

Femmes de cette Terre, je vous aime.

 

                                                                                                                                               Swann Garans



premier envole

texte 2016

 Ce matin la vie m'avait prévu tout un programme.

Devant mon portail une toute petite mésange, tombée du nid. Je lui ai dit, mais « qu'est ce que
tu fais là ? Tu es trop petite, tu ne sais pas voler ! ». Alors me voilà à escalader l'arbre pour la
remettre dans son nid, un creux dans le tronc du Catalpa. Mais c'est étrange cette mésange qui
piaille me regarde avec des yeux furieux, et tous ses frères à l'arrière qui ont l'air bien agités eux
aussi. Je suis inquiète d'habitude les parents sont toujours là, à faire des allers-retours. Et puis je
trouve une autre petite mésange un peu plus loin, que je remets elle aussi dans le nid, elle aussi veut
sortir et n'a pas l'air contente. Moi je m'inquiète, me dis, « Mince, la mère a eu un problème, je ne
peux pas laisser ces oiseaux comme ça, je vais leur donner quoi à manger ? La galère ! »
J'appelle une amie qui me dit que certains oiseaux sortent du nid et sont ensuite nourris au sol
quelque jours....Elle me conseille d'observer.... (Merci de tout coeur Isa)
Puis j'observe, et je vois la mère passer......
Et je comprends enfin que j'assiste simplement au premier envole.
Je les vois tomber un par un sur le sol. Certains s'accrochent, puis tombent, rebondissent sur le sol,
ou atterrissent dans un buisson à quelques mètres. Ils sont sonnés un moment...
Et là je comprends qu'une immense leçon m'est donnée, moi qui en ce moment me questionne sur
l'entrée en puberté de mes enfants....
J'observe, la mère n'est pas loin, probablement n'a t- elle pas été nourrir ses petits aujourd'hui, elle
sait que c'est le grand jour pour ses enfants, qu'ils sont prêts, que la force de vie va les faire sortir du
nid, qu'ils doivent faire ce grand saut dans le vide.
Je réalise à quel point il y a de l'Amour dans cette scène.
Il faut un amour immense pour laisser son enfant devenu grand, prendre son envole, il faut un
amour immense pour oser lui dire non, je ne vais plus être là, pour le pousser à affronter le monde.
Il faut un amour immense pour le voir s'égratigner les ailes, prendre des risques, faire ses
expériences.
Un de ses petits ne se relèvera pas, la chute a été mortelle....Ca me touche tellement....
Je ne sais pas si j'aurai le Courage et l' Amour de cette mésange....
La Sagesse de mère Nature coule à travers les animaux. Instinctivement, ils savent.
Observez- les, ce sont de magnifiques enseignants.
Quand j'accompagnais les mères pour l'allaitement je me suis demandée pourquoi l'homme et la
femme s'étaient coupés de cet instinct. Et j'ai réalisé que c'était sûrement pour y revenir, en
Conscience.
La femme a allaité depuis la nuit des temps sans se poser de questions, puis on est arrivé à une
période, dans notre société, dans les années 50 où très peu de mères allaitaient et préféraient le
biberon.
Aujourd'hui les femmes s'informent de plus en plus et allaitent avec cette nouvelle dimension, elles
comprennent, ce qui se passe dans leur corps, connaissent les bienfaits pour leur enfant....
Oui c'est comme si l'homme avait besoin de se couper de sa nature animal, de sa connexion à la Nature, de faire ses expériences d'adolescent, quitte à se briser les ailes, pour enfin grandir et se
reconnecter en Conscience à la Sagesse de Mère Nature.
Et Mère Nature nous observe, bienveillante, confiante. Elle sait dans son Amour infini, qu'un jour
nous serons des Hommes et des Femmes.
Swann Garans